Du civil au militaire

Après une série de tests de sélection (à Cambrai et à Lille en 1972), me voici sur les « rails » d’une carrière que je n’aurai jamais imaginé auparavant.

26 octobre 1972, en compagnie d’une centaine de jeunes comme moi ‘engagés volontaires’, je pars du BIM (bureau d’information Marine) de Lille et je traverse la France de nuit par le rail pour me retrouver au petit matin au Centre de Formation Marine à Hourtin (33 Gironde). Je venais tout juste d’avoir 17 ans 6 jours auparavant.

Dès lors tout se précipite et me voilà cintré dans l’uniforme de marin avec un pompon sur la tête.

1rephotomarin.jpg

C’est là que j’apprends les rudiments du militaire avant même de devenir marin. C’est là aussi qu’après de nouveaux tests en tous genres, (physiques, psychologiques, intellectuels …) l’orientation vers un métier s’est jouée : je ferais un bon timonier, tel est décidé !!! emoticone Soit. C’est aussi à cet instant que je fus classé apte au service à la mer.

A la fin des classes, je fus nommé le 30 novembre matelot breveté équipage avant de regagner l’école des Timoniers à Saint Mandrier.

Mes copains de chambrée : La Puce de Lille et Dominique de Coudekerque Branche.

 



1 commentaire

  1. Moana 11 septembre

    « Ia orana »
    Intéressant et riche parcours dans la « Royale ». J’ai connu aussi l’ »Estafette » mais je n’ai pas embarqué.
    J’ignorais qu’elle avait assisté (de loin) aux tirs aériens à « Muru ». Si vous avez des anecdotes sur votre campagne je suis preneur. Je rassemble les témoignages de tous ceux qui ont participé aux essais du CEP…
    « Maururuu roa ».
    Moana

Laisser un commentaire

Kidal-blog: site d'informat... |
L'air du temps |
vision libre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Autrement
| Virginie et Christophe
| Le blog d'Aurel